Vibractions
Festival de Poupet 2018 – Toujours une programmation et une ambiance d-étonnantes !

De belles surprises vont encore enchanter les publics de la 32ème édition du Festival de Poupet, entre le 9 et le 27 juillet. Echauffez vos yeux et vos oreilles !

Un prog’ pleine de pépites !poupet im

Sonnez guitares, résonnez trompettes : la programmation du Festival de Poupet a été dévoilée le 22 février. Comme lors des saisons précédentes, elle transforme avec brio “l’essai d’originalité” revendiqué par les organisateurs, tout en restant connectée à l’actualité musicale. Autant dire qu’il faut réserver rapido pour avoir sa place à Saint-Malo du Bois, durant 13 dates qui chaloupent entre rock, électro, swing, hard rock, rap, chanson française…

De Aldebert pour les plus jeunes à Deep Purple pour…tous

Mixant les styles et les générations, cette édition permettra de saluer les toujours fringants Deep Purple (quasi-complet) le 16 juillet. Le public sera vraisemblablement moins âgé et moins barbu pour Aldebert le 22 juillet. Entre temps, Ofenbach et Petit Biscuit prouveront que la valeur n’attend pas le nombre des albums électro ! Les tendances du moment seront conduites par la sémillante Jain, l’artiste de l’année Charlotte Gainsbourg, les envoûtantes Ibeyi, les énergiques Shaka Ponk… Francis Cabrel, Serge Lama et Juliette donneront de la voix à la chanson française. L’affiche est pleine ! Elle se colore de bien d’autres sonorités repérées sur le site du Festival.

POUPET-DERAILLE3-minUne grande nouveauté pour le nouveau rap français et une fête XXL

Si le Théâtre de Verdure, tant apprécié du public et des artistes, reste la scène-vedette du festival, il a fallu monter le volume de la jauge sur une nouvelle scène. “Pour faire les choses en grand et accueillir un maximum de festivaliers”, Poupet passe à la dimension supérieure avec l’ouverture de la Prairie de Poupet. Le 26 juillet, 10 000 personnes vont y creuser le sillon du jeune rap aux accents hip-hop avec Orelsan, Nekfeu et Eddy de Pretto. Le lendemain, “Poupet déraille XXL” invitera une vingtaine de stars à célébrer la clôture, auto-proclamée “grosse connerie décalée”. “C’est juste génial” de disposer de cette nouvelle infrastructure dans la vallée confirme Jean-Marie Poirier, directeur du Festival.

LAC-DES-CYGNES-min

A la pointe et sur les pointes avec Le Lac des Cygnes !

Depuis le départ en fanfare de cette “histoire de copains”, les organisateurs cherchent à surprendre. Ils récidivent en ouvrant le 9 juillet avec un ballet exceptionnel : Le Lac des Cygnes, interprété en plein air par le Ballet Théâtre de Saint-Pétersbourg. L’éclectisme des artistes et des spectateurs fait le grand écart ! D’ailleurs, les cygnes risquent de se transformer en chauves-souris pendant le spectacle de Jean-Marie Bigard le 13. D’autres entrechats, peut-être moins aériens, agiteront la festive soirée du 14 juillet, animé entre autres par Marcel et son Orchestre.

 

“Faire la fête” avec les artistes, le public, les bénévoles et les partenaires

Pour orchestrer cet opus qui attend 21 000 festivaliers, les organisateurs tablent sur une mécanique bien rôdée. “Faire la fête”, “partager l’ambiance magique du lieu avec le public et les artistes”, faire naître “les sourires sur et devant la scène”, “voilà ce qui [les] fait carburer”. Pour la programmation en elle-même, ils ne galèrent plus “à coller à l’actualité” car Poupet est désormais connu des tourneurs et programmateurs. Côté budget, de fidèles partenaires, dont le Crédit Mutuel, apportent de 25 à 30% du montant. Cet été, ils découvriront un nouveau village-partenaire “plus sympa, plus ouvert, qui favorisera le brassage.” Et comme toujours, le festival peut compter sur 600 bénévoles très motivés, présents de A comme Accueil à Z comme Zéro déchet ! C’est l’association de tous ces acteurs qui fait durer la belle histoire de Poupet.

 

Il y a 32 ans, le boss Philippe Maindron organise des fêtes de villages décalées à Saint-Malo du Bois.sans-titre

  • En 1994, les concerts s’installent au cœur des animations
  • 1998 : création du Théâtre de Verdure
  • 2001 : la barre des 20 000 spectateurs est franchie
  • 2004 : Avec sa dizaine de dates réparties sur un mois, le Festival de Poupet sort des formats habituels qui couvrent 3, 4 jours consécutifs
  • 2006 : Johnny Halliday allume le feu et les bougies des 20 ans de Poupet, devant 32 000 personnes
  • 2016 : Le Théâtre de Verdure est rénové. Record obtenu avec 115 000 festivaliers grâce à l’ouverture d’une scène à la Barbinière qui accueille les Insus et Indochine
  • 2017 : 55 000 spectateurs avec le Théâtre de Verdure pour seule scène. 11 dates complètes sur 14 programmées avec notamment Jean-Michel Jarre ou Manu Chao
  • Budget : 3 M d’€
  • Places de 15 à 56 €
  • Jauge du Théâtre de verdure : 4 000 personnes
  • Préparation et organisation avec 2 salariés permanents seulement et des centaines de bénévoles !

 

  • Articles les plus consultés
  • Culture
  • Sport
  • Social
  • Economie