Vibractions
Nombril du Monde, là où l’esprit du conte vous emporte !

Comment l’imaginaire de Yannick JAULIN est venu enchanter la vie de Pougne Hérisson !

Lieu mystérieux et décalé des Deux-Sèvres, le Nombril du Monde fourmille d’initiatives culturelles et ludiques qui font vivre le village de Pougne Hérisson et ses alentours. Née dans les années 90 de l’imagination du célèbre conteur Yannick Jaulin, avec le concours du Vendéen Olivier Allemand, l’aventure du Nombril perdure aujourd’hui sous différentes formes. L’association qui porte ces animations reste co-dirigée par les deux compères aujourd’hui, avec la volonté d’animer le lieu à travers un festival biennal.

.

nocturne

Cette année, chiffre impair oblige, pas de festival, mais de quoi largement occuper les 8 salariés permanents. 

Le jardin du Nombril, ouvert en 2004, prend désormais toute sa dimension avec une trentaine de points d’écoute d’histoires pour petits et grands visiteurs du mercredi au dimanche tout l’été et les week-ends hors saison.  S’y ajoutent des ateliers pratiques pour créer des histoires, des nocturnes les vendredi, des artistes en résidence, le cinéma en plein air le samedi soir avec notamment ce 29 juillet la projection de documentaires réalisés par l’IFFCAM de Coutières ou encore le 12 août une sélection de courts-métrages…

Au total, ce sont une quinzaine de spectacles qui sont programmés pour cette saison d’été, notamment : « Ma langue maternelle va mourrir » le 29 juillet avec Yannick Jaulin, « Mahboul le sage et d’autres contes du Maroc » le 30 juillet, « Une nuit à Beyrouth » le 4 août, « Matao et autres contes » le 6 août, « Duo du haut du Baobab » le 20 août…

                                      

Le Nombril du Monde et Yannick Jaulin.  

le-nombril©AnthonyHamidovicIl est très difficile en effet de parler du Nombril, lieu magique par excellence, sans évoquer son créateur Yannick Jaulin. Originaire de Vendée, fils d’agriculteur,  Yannick Jaulin s’installe très rapidement dans l’univers du « parlanjhe » , du patois. Il est devenu au fil des années un collecteur de mots, d’histoires de villages qu’il habille, contextualise pour les écrire, les conter et les chanter.

Il est un passeur de légendes, d’histoires universelles et très actuelles. En 1986, le conteur découvre Pougne Hérisson dans les Deux-Sèvres. La magie opère très rapidement entre les « pugnaciens (habitants de Pougne Hérisson) et le faiseur de contes,  invité à créer un lieu de résidence pour « son imaginaire ». De cette filiation entre un lieu et un homme,  est née en 1992 une manifestation loufoque « Sacré Nombril »  qui depuis propose des spectacles de rues, de cirque, de chanson du conte, des récits des expositions, des jeux, des rituels etc. jusqu’à la création d’un jardin en 2004.

Une école à ciel ouvert.

nocturne©DavidJouannetaudQuand viendra la rentrée, les scolaires prendront le relais avec des visites et ateliers conçus pour eux sur le site. L’équipe du Nombril ira également à leur rencontre. Entre 3000 et 4000 enfants sont ainsi guidés chaque année dans un imaginaire comme seule la Gâtine sait en produire.

Et puis, il ne faut pas nier qu’une telle aventure mobilise, crée du lien. Une centaine de bénévoles sont sur le pont pour les grands événements du Nombril, le bar de Pougne devrait rouvrir, des chambres d’hôtes fleurissent à proximité, « la culture crée du lien » comme aime à le souligner Olivier Allemand. L’an prochain, toute l’équipe espère réunir de nombreux spectateurs – ils étaient déjà plus de 3000 en 2016 – pour son festival qui prendra racine au pied du château et parlera d’histoire… de la Gâtine bien sûr ! Alors, rendez-vous est pris !

L’aventure du Nombril n’est pas prête de s’éteindre. La légende se poursuit car ce lieu riche en histoires populaires et traditionnelles attirent des nouvelles générations de conteurs qui viennent apprendre les « ficelles  » d’un métier qui se construit par l’écoute, l’échange et la patience. L’objectif étant pour le Nombril d’aider les nouveaux conteurs à explorer d’autres formes d’oralité en creusant dans les cultures rurales. Les sillons sont aujourd’hui tracés. Un nouveau « Nombril du Monde » se construit pour accrocher un public attiré par des cultures traditionnelles authentiques et modernes.

 

Toutes les informations : www.nombril.com

 

Toutes les informations : www.nombril.com

 

 

  • Articles les plus consultés
  • Culture
  • Sport
  • Social
  • Economie