Vibractions
Tourisme en Deux-Sèvres : un poids économique significatif pour une « terre d’accueil »

Alors que la Charente-Maritime caracole en tête du palmarès des départements français les plus visités, les Deux-Sèvres ne sont pas en reste avec 5,6 millions de touristes qui y séjournent en moyenne près de 4 jours. Pour en savoir plus sur le poids économique que représente cette activité touristique, et ses axes de développement, nous avons interrogé Marc Richet directeur de l’agence de développement touristique des Deux-Sèvres.


Les Deux-Sèvres, une destination touristique qui s’affirme.

« Le Département vient d’adopter son schéma départemental de développement touristique, cadre nécessaire à nos actions. L’un des objectifs est de construire une réelle destination touristique : le Marais poitevin, de la Sèvre à l’Océan, incontournable pour être intégrés au catalogue des tours opérateurs et attirer une clientèle étrangère car 80% de nos visiteurs sont français !

En parallèle, il nous faut poursuivre l’effort d’équipement en infrastructures et en offres touristiques.

Le patrimoine Deux-Sévriens mis en valeur.

Gatine-St-LoupLes collectivités ont beaucoup travaillé pour mettre en valeur nos petites cités de caractère et villes d’art et d’histoire, on ne le sait pas mais le département est l’un des plus labellisés dans ce domaine. L’une de nos idées est par exemple d’accompagner ces communes dans la mise en lumière de leurs monuments et autres espaces remarquables pour inciter les visiteurs à prolonger leur séjour. Ainsi, nous sommes en cours de rédaction d’un cahier des charges concernant l’éclairage public en privilégiant les leds qui permettent des effets de couleurs programmés. Un site web dédié est également en projet ainsi que des outils de communication.

Le tourisme des familles privilégié

La « Vélo Francette®, élue « Véloroute de l’année », qui a été portée par notre Agence de Développement, offre des possibilités d’itinéraires bis en parallèle de l’axe principal qui s’étend de Ouistreham à La Rochelle. L’idée est de créer cet itinéraire de Niort vers Melle et la Charente avec une variante qui partirait vers la Vienne. De Saint-Maixent-l’Ecole, on récupère un autre itinéraire qui rejoint la Suisse. De Palavas à Saint Malo, enfin, un autre itinéraire propice au vélo à assistance électrique, pourrait être valorisé.

L’hébergement collectif optimisé

Dernier projet important : accompagner les communes qui ont plusieurs infrastructures de type cours de tennis, plan d’eau… à développer l’hébergement collectif. Nous disposons de toute une offre de séjour intéressante en campagne mais non valorisée. Les aider à mieux gérer leurs équipements et à mettre leurs offres sur le marché auprès de réseaux touristiques en s’appuyant sur une marque régionale serait l’idée. Nous pourrions ainsi disposer de sortes de villages clubs abordables pour les familles.

Tout ceci nous ramène à la nécessité d’investir sur les infrastructures, de fédérer les acteurs et d’assurer une promotion efficace de l’ensemble, vaste programme ! »

La marque Poitou, apparue récemment, qui réunit des Deux-Sèvres et la Vienne pourrait alors être un levier intéressant, elle permettrait d’aller au-delà du territoire mais devra être appropriée par les acteurs du territoire.

Plus : www.tourisme-deux-sevres.com

Quelques chiffres :

  • 7500 emplois directs et indirects dans le tourisme en Deux-Sèvres
  • Plus de 205 millions d’euros de chiffre d’affaires
  • 5,6 millions de touristes chaque année dans le département
  • Durée de séjour : 3,5 jours en moyenne
  • 10 petites cités de caractère et 3 villes de pays d’art et d’histoire labellisés dans le département
  • Articles les plus consultés
  • Culture
  • Sport
  • Social
  • Economie